Congrès JA 2018 – Un rendez-vous à Lourdes réussi !

Les JA 51 présents à Lourdes !

Les JA 51 présents à Lourdes !

Le 52ème Congrès National des Jeunes Agriculteurs s’est tenu les 5, 6 et 7 juin 2018 à Lourdes. L’occasion pour les JA d’élire leur nouveau Conseil d’Administration National et de voter le rapport d’orientation annuel.

Un rendez-vous en Hautes-Pyrénées réussi !

C’est en ces termes que peut se résumer le congrès des Jeunes Agriculteurs qui s’est déroulé les 5, 6 et 7 juin derniers à Lourdes. Traditionnel rendez-vous annuel, empreint d’échanges et de convivialité avec plus de 600 congressistes présents dont une cinquantaine issue du Grand Est.  Retour sur trois jours intenses et riches en émotions.

Que ce soit en avion, en train ou en bus, tous les moyens étaient bons pour les congressistes JA afin de rejoindre la ville (très excentrée) de Lourdes où avait lieu le 52ème congrès national. En terre de rugby, et malgré un ciel pluvieux, l’accueil offert par les JA 65 fut des plus chaleureux.

Comme chaque année, le congrès est LE moment d’échanges du réseau. Echanges sur les différents évènements et dossiers de l’année : l’installation bien entendu avec la mise en place de la 4ème modulation de la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA), la labellisation des PAI/CEPPP ou encore la grande problématique des déchéances de DJA. Mais aussi des échanges sur la PAC, l’environnement, les différentes filières, la prédation, etc. Timing serré obligeant, tout n’a pu être abordé en détail, mais les discussions furent encore nombreuses lors des moments plus informels.

Et le Congrès JA ne serait rien sans son rapport d’Orientation et sa traditionnelle séance des amendements ! Cette année, sur le thème de la Résilience des exploitations, ce rapport a fait couler beaucoup d’encre et les débats furent nombreux.  Après plus de 10 heures d’échanges, tantôt dans la sympathie, tantôt dans l’opposition, mais toujours dans la discussion, le rapport fut adopté ! Un an de travail enfin récompensé. Maintenant, au réseau de s’assurer de la mise en place effective de ces propositions.

La dernière journée fut consacrée à une table ronde sur le « rôle du syndicalisme de demain », ainsi qu’aux  différents discours, en présence de M. Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Les Jeunes Agriculteurs, par le biais de leurs différentes interventions, ont répété l’importance de soutenir l’installation et la transmission ; d’avoir des filières construites et ne subissant pas les distorsions de concurrence multiples ; que le travail des Etats Généraux de l’Alimentation (EGAs) ne soient pas laissé au placard ; ou encore d’avoir la possibilité de faire vivre les troupeaux en plein air sans craindre de prédateurs ; etc. L’occasion pour JA, de  remettre à M. le Ministre, différents objets pour lui rappeler ces problématiques (peluches d’un loup et d’un ours/ peluche d’un orang-outan / cerises / vin…).  Des cadeaux qu’il a sans nul doute appréciés.

Mais ce congrès fut aussi chargé d’émotions : comme tous les deux ans, un tournant est marqué chez JA, avec le renouvellement des équipes. Et le turn-over fut important cette année !  Chez JA GE, ce sont 4 administrateurs nationaux qui représenteront la région au national. En plus des deux « vétérans » Baptiste GATOUILLAT et Sébastien RICHARD, deux « petits nouveaux » vont les rejoindre : Pierre MEYER et François-Etienne MERCIER. En ce qui concerne les « chefs de file », Jérémy DECERLE et Samuel VANDAELE ont été réélus respectivement au poste  de Président et de Secrétaire Général.

JA GE remercie les JA 65 pour ces trois jours intenses, ainsi que les JA du Grand Est pour leur présence, et la cohésion régionale qui fut de mise aussi bien dans les séances de travail que lors des soirées ! Bon mandat à la nouvelle équipe nationale !

O.Egot (JA GE)

La délégation des JA Grand Est !

La délégation des JA Grand Est !

Témoignages :

Retour de Théo Galichet, Pierre-Alexandre Adam, et Clément Rollot administrateurs JA 51 et participants pour la première fois à un congrès JA.

Administrateur JA51 et Président du canton de Thiéblemont

Clément Rollot

Administrateur JA51 et président du canton de Givry-Sainte Ménéhould

Théo Galichet

Administrateur JA51

Pierre-Alexandre Adam

 

 

 

 

 

 

– Quelles sont vos premières impressions, de retour de votre premier congrès national ?

Théo : Cela a été une belle expérience malgré  les 2 nuits de bus pour s’y rendre ! On a fait de belles rencontres et on a pu découvrir une région de France.

Pierre-Alexandre : Le Congrès a été une belle expérience, un moment convivial où l’on peut échanger avec des personnes d’autres régions que la nôtre et comprendre leur difficulté en fonction de leur zone géographique (montagne, outre-mer, etc.) C’est pour cela que je pense qu’il faut un esprit ouvert pour comprendre les situations avant de juger. Je pense que notre département a le privilège quand même de pouvoir produire une grande variété de productions, que ce soit en grande culture ou en élevage ! Même si tout n’est pas parfait, on peut avoir plusieurs choix de production ou diversification contrairement aux endroits de montagne où ils sont déjà plus restreints. Les échanges m’ont permis de comprendre certains votes lors de la séance des amendements et pourquoi chacun y défend son beefsteak !

 

– Le Congrès a été l’occasion pour quelques intervenants extérieurs de s’exprimer. Il s’est notamment clôturé par les interventions de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et Stephane Travert, Ministre de l’Agriculture. Qu’y a-t-il à retenir de ces interventions ?

Pierre-Alexandre : Au premier abord de la dernière journée, je me suis dit que ça allait être une journée animée avec la venue du Ministre et de la Présidente de la FNSEA. Mais je suis resté sur ma faim en entendant M. le Ministre et aucune réaction de la part des deux syndicats à la fin de son discours (aucun débat ne s’est tenu…) alors que la FNSEA et les JA avait fait un supers discours avant !

Je retiens les JA doivent se mobiliser, ne pas hésiter à faire partie des différents conseils d’administration  de nos coopératives, aider et faciliter les jeunes à s’installer ainsi que les plus âgées à transmettre et non à faire faire en prestation.

 Théo : Le discours de Christiane Lambert s’aligne complètement sur les idées et les attentes de JA. Malheureusement un discours du ministre neutre et vague, réussissant, en tournant bien ses phrases, à ne rien dire tout en parlant pendant une demi-heure.

Il n’y a eu aucune réponse encourageante face aux discours de Christiane Lambert et Jeremy Decerle.

En conclusion, qu’est-ce que vous diriez à un JA 51 pour le convaincre de venir au 53e Congrès en 2019 ?

Clément : Le département hôte se donne au maximum pour satisfaire tous les congressistes, en créant une ambiance exceptionnelle ! Toutes les régions participent à l’événement, même celles qui viennent de l’autre bout du monde. Le Congrès permet aussi de découvrir tous les problèmes des agriculteurs partout en France et de voir parfois que l’on a les mêmes soucis. Cela permet de créer des liens entre régions voisines même lointaine très rapidement ! Ces 3 jours de Congrès ont, pour ma part, été très enrichissants !  J’ai pu découvrir les membres de JA National et même défendre un amendement !

Pierre-Alexandre : Malgré les kilomètres et la météo, ça a été une super semaine ! Je pense que chaque JA devrait faire au moins un Congrès ! Il faut laisser les jeunes n’ayant fait aucun Congrès le faire en priorité.

 

Le Rapport d’Orientation 2018

Passage obligé à chaque Congrès JA : le débat et l’approbation du rapport d’Orientation. Pour 2018, le thème est : “Elevons notre autonomie pour cultiver notre résilience”.

Exercice démocratique important pour le réseau qui se déroule en plusieurs étapes : les rapporteurs se déplacent dans chaque région pour recueillir les avis, les craintes et les besoins des adhérents. Puis, ils établissent un premier rapport envoyé à tout le réseau. Chaque département a la possibilité de proposer des amendements qui seront débattu en région et dont les plus intéressants seront sélectionnés (selon un quota établit au nombre d’adhérents par région). Les amendements régionaux sont ensuite présentés au national et aux rapporteurs qui donnent leur avis : favorable, défavorable, à soumettre au débat ou non. Enfin, lors du Congrès, les amendements à soumettre au débat sont présentés un par un aux congressistes et soumis au vote. Pour finalement aboutir sur le rapport d’orientation final, qui guidera JA dans son travail pour les années à venir.

Plusieurs propositions importantes cette année : la création d’un nouveau pacte avec la société permettant de renouer la confiance avec les consommateurs; la modernisation de la distribution d’énergie verte d’origine agricole; multiplier les débouchés et créer des synergies entre filières pour améliorer la cohésion territoriale; renouveler la formation initiale pour être mieux préparer face aux aléas; permettre à l’agriculteur d’expérimenter sans risque économique; etc.